lundi 26 avril 2021

Histoires de fessée de Wintermute - Se sacrifier pour la Science (juillet 2006)

Cela fait longtemps que je n'ai pas posté. En ces temps troublés, j'ai eu la tête ailleurs, mais pas seulement en raison de la pandémie. J'ai été très occupé, comme beaucoup de gens, et trop peu hélas par la mise en pratique de la passion de la fessée. Le virus n'a guère favorisé les choses, il faut le concéder.

Pour cette reprise, je n'ai pas eu trop envie de me prendre la tête avec des choses compliquées, mais de vous faire découvrir, si vous ne le connaissez pas, un de ces sites anglophones d'histoires de fessée, déjà ancien puisque probablement abandonné en 2008, en y choisissant une histoire pas trop longue mais remplie d'humour.
Il n'est pas exclu que je publie ensuite d'autres traductions des histoires figurant dans ce site, d'autant que le créateur du site y abrite aussi les histoires d'un autre auteur, au pseudonyme féminin, regroupées dans la partie nommée
"Spanking Stories by Naomi Darvell" ("Histoires de fessée par Naomi Darvell"). Néanmoins l'histoire traduite ici m'a paru représenter une bonne entrée en la matière.

Mais voyons d'abord le site, qui semble avoir été créé par un certain Wintermute, un alternant, qui a d'après lui tendance à administrer des fessées plutôt qu'à les recevoir, mais qui aime penser que les alternants font les meilleurs donneurs, en particulier parce qu'ils connaissent les sensations procurées par les instruments. C'est son opinion.

Dans ses histoires, il affirme que certains décors et intrigues sont fictifs, mais que les fessées sont toutes basées sur des fessées de la vie réelle qu'il a reçues ou données. Il "adore les bonnes fessées" et il dit avoir eu le plaisir de donner aussi de sévères fessées.
Pour lui, la fessée est intensément érotique et la sévérité avec laquelle les gens aiment à se faire fesser dépend de la situation et de leurs goûts.
Il prône l'échauffement qui permet une préparation physique et psychologique à une fessée plus dure, de même que
les petites pauses, car il trouve que les caresses, les frottements et les câlins sont importants en administrant une fessée.
De son point de vue, les fessées sur les cuisses font bien plus mal que les fessées sur les fesses. Il aime donner des coups de «punition» supplémentaires sur les cuisses quand sa coquine serre ses fesses, se tortille ou se déplace hors de sa position, mais recommande alors la prudence : "Si vous donnez une fessée sur les cuisses, ne descendez jamais plus bas que le milieu des cuisses", afin d'éviter les blessures graves.

Il a son avis sur tout ce qui concerne la fessée. Ainsi après une fessée avec une palette légère et une fessée à la "cane" (oui, les deux se suivant !), les fesses doivent être rougies au rose vif ou cramoisies avec de jolies zébrures. Il aime finir une fessée avec une sévère fessée à la palette sur ce douloureux postérieur zébré. Il affirme que les petites palettes lourdes font le plus mal, par exemple, la célèbre brosse de bain Vermont Country Store ou la raquette de style ping-pong Hanson Paddle Werks, qui font vraiment mal et peuvent laisser des ecchymoses. Il souligne, cependant, que les fesses peuvent supporter une quantité incroyable de punition sans aucun dommage durable.

En bon passionné, ce Wintermute donne des tas d'autres conseils.
Ainsi, si vous aimez la fessée, il y a pour lui deux règles importantes à retenir: les fessées sont censées faire mal et les fessées sont censées être amusantes.
D'après lui, et dans une logique M/f (mais aussi valable dans le cas contraire), un bon administrateur peut arriver à ressentir un peu ce que ressent la récipiendaire. Entre parler à la récipiendaire et ressentir ce qu'elle peut supporter, dans le cas idéal, la récipiendaire n'aura jamais à dire à l'administrateur qu'une fessée fait trop mal. L'administrateur le saura.

Soit. S'il le dit.
Parler, communiquer me paraît fondamental, mais dans la réalité, un bon débriefing me semble quand même conseillé pour ajuster au mieux les ressentis. L'implicite peut être piégeux, surtout en nos contrées.

Wintermute est tellement amoureux de la fessée qu'il n'hésite pas à affirmer que quand il a participé à des scènes de fessée qui ont fonctionné, elles ont été les meilleures expériences de sa vie : "Rien de ce que j'ai vécu n'a été meilleur". Peut-on être plus passionné ?

.

Pour que tout soit clair à propos de son site

http://hotbottomstories.com/, je vous ai traduit ci-dessous la présentation :


Histoires de fessée de Wintermute


Pour adultes seulement 

 

Si vous n'êtes pas un adulte sur votre lieu de résidence actuel, veuillez quitter ce site. L'érotisme publié sur ce site est destiné aux adultes uniquement.

L'érotisme sur ce site implique des fantasmes de fessée sexuelle et de fessée. Si vous trouvez cela offensant, allez ailleurs.

 

Introduction 

 

Les histoires et quelques essais publiés sur ce site Web impliquent des fessées. Certaines de ces histoires impliquent des fessées sexuelles, d'autres sont des fessées données par des adultes à des enfants (sans aucun contenu sexuel explicite). Les «enfants» de ces histoires ne sont pas en fait des enfants. Ce sont des substituts pour des jeux de rôle imaginaires pour adultes.

Je pense que battre des enfants est terrible. Ne prenez même pas la peine de m'envoyer un courriel pour défendre cette pratique. Les gens qui croient qu'il faut donner aux enfants plus qu'une claque occasionnelle sur le derrière sont généralement des fondamentalistes chrétiens, des républicains ou les deux. Ce sont deux catégories de personnes que, en général, je méprise. Ce qui peut être érotique dans un contexte de fantasme pour un fétichiste de la fessée, serait, si c'était la réalité, horrible.

Ok, la clause de non-responsabilité est hors de propos.

Si la fessée ne recèle pas de frisson sexuel pour vous, alors ce n'est probablement pas l'endroit pour vous. Si vous avez moins de 18 ans et que la lecture de ce type de contenu est illégale là où vous êtes, veuillez également aller ailleurs. Une partie du matériel ici a un contenu sexuel relativement graphique.

Tout le monde est le bienvenu. Ces histoires représentent de nombreuses heures de travail. Certains d'entre eux ont été initialement publiés sur le groupe USENET soc.sexuality.spanking. J'espère que vous les appréciez. Si vous êtes un mec, j'espère que ces histoires vous durciront la bite. Si vous êtes une fille, j'espère qu'elles vous feront mouiller la chatte.

Avec une telle présentation, vous êtes tout de suite dans le bain. Vous êtes maintenant prêts pour l'histoire, où l'auteur a pris grand soin d'utiliser des polices différentes pour reproduire un échange par courriels : 


http://hotbottomstories.com/m_f_stories/research.html

Se sacrifier pour la Science (juillet 2006)

 

Une jeune femme accepte d'offrir ses fesses nues pour les recherches du professeur Wintermute sur la douleur et l'excitation sexuelle.


À: wintermute@kremvax.org

Sujet: Sincères remerciements

De: coneil@chibapharm.com

Cher professeur Wintermute,

Ce fut un plaisir de parler avec vous hier. Si jamais vous avez besoin d'aide dans vos recherches, n'hésitez pas à me contacter. Encore une fois, ce fut un plaisir de vous parler. Le meilleur pour vous dans vos études.

Chaleureuses salutations,

Cynthia

 


À: coneil@chibapharm.com

Objet: Aide à la recherche

De: wintermute@kremvax.org

Chère Cynthia,

J'ai également beaucoup apprécié notre conversation d'hier. J'ai été enthousiasmé par votre offre de m'aider dans mes recherches. Votre empressement à contribuer à la connaissance humaine est élogieuse. Comme vous le savez, mes recherches portent sur la relation entre la douleur et l'excitation sexuelle.

Pour faciliter notre protocole de recherche, je vous demanderais de vous présenter pour la session de recherche en jupe ou en robe qui peut être facilement soulevée. Pendant l'expérience, votre jupe sera relevée et il vous sera demandé de vous allonger sur mes genoux, afin que je puisse appliquer correctement le protocole de recherche qui consistera initialement en une fessée à la main sur votre culotte. La fessée sera donnée sur les fesses en alternance par séries de dix. L'expérience consiste à mélanger la fessée douloureuse avec des caresses de votre vulve et de votre clitoris. Je voudrais vous demander de porter des culottes transparentes ou en dentelle car nous avons constaté que des sous-vêtements en coton épais interfèrent avec notre modèle expérimental. Au cours de l'expérience, nous surveillerons à la fois la chaleur de vos fesses due à la fessée et l'humidité de votre vulve.

Pour la deuxième phase de l'expérience je vous demanderai de retirer votre culotte. L'expérience se poursuivra comme avant, dans un premier temps. Je vais vous demander de comparer l'expérience d'être fessée sur vos fesses nues avec la même fessée que je vous ai donnée précédemment avec votre culotte intervenant. Je surveillerai également de près votre excitation sexuelle en frottant votre vulve et votre clitoris. La quantité de lubrifiant sera soigneusement notée.

 

 

Lors de la dernière phase de l'expérience, je vous demanderai de retirer tous vos vêtements et de récupérer une palette à fessée qui sera utilisée lors de la phase finale. Nos recherches précédentes ont suggéré que l'expérience de déshabillage et de récupération de l'outil avec lequel vous serez punie au cours de la phase finale de l'expérience est essentielle à l'état d'esprit du sujet.

Comme c'était le cas auparavant, il vous sera demandé de vous placer sur mes genoux pour que je puisse continuer l'expérience avec la palette. Nous avons constaté que pour les sujets inexpérimentés, des séries de cinq coups sur leurs fesses avec la palette sont généralement suffisantes pour induire le bon état chez le sujet. Comme ce fut le cas dans les deux étapes précédentes du protocole expérimental, votre clitoris sera stimulé. Nous avons également trouvé efficace de stimuler le point de Graffenburg des sujets. Encore une fois, l'état de vos fesses sera surveillé attentivement, ainsi que votre état d'excitation sexuelle. En fonction des retours fournis par le sujet expérimental, nous terminons généralement la dernière étape de l'expérience lorsque les fesses des sujets sont rougies d'un rose profond. Un autre signe que l'expérience est parvenue à sa conclusion est lorsque le sujet promet à plusieurs reprises d'être une «bonne fille», «ne plus jamais être vilaine» ou des mots de sens similaire. Nous considérons également l'expérience comme un succès lorsque le vagin du sujet est lubrifié et que le sujet fait des demandes débridées qui ressemblent à «prends-moi maintenant».

Nous nous rendons compte que notre programme de recherche implique un certain inconfort de la part de nos sujets et nous apprécions votre volonté de faire un sacrifice au nom de la science. Nous sommes impatients de travailler avec vous dans le futur et terminerons par une dernière réflexion: "les fessées sont censées faire mal, jeune fille".

Bien à vous,

Case Wintermute, PhD

Département d'études de renforcement comportemental

Kremvax, Inc.

Alors mesdames, aimeriez-vous participer à de semblables expériences ? 

Vous pouvez trouver très valorisant de favoriser ainsi des recherches scientifiques. 

 

Après tout, c'est un projet utile à l'humanité, et je sais que nombre d'entre vous n'a pas hésité à contacter l'honorable artiste Red Charls pour participer à sa très plaisante démarche artistique photographique. 





Certes, la recherche scientifique ne pourra pas vous offrir une telle visibilité sur la Toile, ni a priori de tels souvenirs, tellement esthétiques, mais vous aurez fait progresser la Connaissance. Tentées ?



 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire